Résultat - étude des effets du jeu sur les salariés


La démarche
Le Cnam des Pays de la Loire dispose d’un living lab, véritable laboratoire d’expérimentation qui mène une recherche action sur les usages socioéducatifs du numérique. Un des axes de travail porte sur le thème « processus d’apprentissage et serious games », ce qui nous permet d’améliorer nos dispositifs de formation en permance. Dans ce cadre, des études sont conduites sur les effets des expériences de jeu sur l’évolution des représentations des collaborateurs des organisations. Elles concernent également l’impact des jeux sur les stéréotypes.

Quelques résultats
Etude réalisée auprès des salariés d’entreprises partenaires
Une approche ludique pour un thème sérieux
« Même si le sujet est sérieux, c’est vraiment un jeu, et je pense que c’est plus pertinent que d’avoir suivi une formation de façon magistrale ». (Karine, employée, 33 ans)
Une émulation collective à jouer pour apprendre
« On se croise et on se dit : vous l’avez fait vous ?, ça crée une dynamique qui est sympa au sein de l’équipe ». (Sébastien, manager, 47 ans)
Un jeu qui fait miroir
« En tant que manager c’est vrai que ça me fait réfléchir sur ce que j’ai fait jusqu’à présent et si c’était à refaire, est-ce que je ferais de même ? » (Inès, manageuse, 50 ans)
Pas une question d’âge, mais de compétences
« Je travaille avec Nathalie qui a 58 ans et 37 ans de métier. Moi j’arrivais dans le métier et je n’y connaissais rien. Elle m’aide sur le métier et moi je l’aide en informatique. On échange beaucoup de compétences. Aujourd’hui, on ne fait plus attention. En fait, ce n’est pas une question d’âge, c’est vraiment une question d’échanges de compétences. » (Hélène, 32 ans)


crédits